Author Topic: Inédit Questions & Réponses  (Read 7826 times)

Muhammed

  • Moderator
  • phpBB Alsunna Pioneer
  • *****
  • Posts: 79
    • Email
Association des Projets de bienfaisance Islamiques en France Section des recherches et des Etudes Islamiques vous offre les question réponses tout est vérifié et consultable sur le site officiel www.apbif.org

La croyance de Ahlou s-Sounnah wa l-Jama^ah

Quelle est l'obligation personnelle de la science de la religion ?

Il est un devoir pour toute personne responsable d'apprendre une part dont on elle ne peut se passer de la croyance, de la purification, de la prière, de la zakat pour celui pour qui elle est obligatoire, du pèlerinage pour celui qui en est capable et des péchés du cœur, de la main, des yeux et autres. Allah ta^ala dit :

(Qoul hal yastawi l-ladhina ya^lamouna wa l-ladhina la ya^lamoun)

[sourat Az-Zoumar / 9] ce qui signifie : « Dis : Sont-ils équivalents  ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ? »

Et le hadith :

(Talabou l-^ilmi faridatoun ^ala koulli mouslim)

[rapporté par Al-Bayhaqiyy] ce qui signifie : « Quérir la science de la religion est une obligation pour  tout musulman ».

« Last Edit: 10, 26 by Muhammed »

Muhammed

  • Moderator
  • phpBB Alsunna Pioneer
  • *****
  • Posts: 79
    • Email
Re: Inédit Question & Réponses
« Reply #1 on: 10, 26 »
Q/R 1 Quelle est la sagesse dans la création des jinn et des humains ?

C'est pour que Allah leur ordonne de L'adorer. Allah ta^ala dit :

(wa ma khalaqtou l-jinna wa l-'insa 'illa liya^boudoun)

[sourat Adh-Dhariyat / 56] ce qui signifie : « Je n'ai créé les jinn et les humains que pour leur ordonner de M'adorer. »

Et le hadith :

(Haqqou l-Lahi ^ala l-^ibadi 'an ya^boudouhou wa la youchrikou bihi chay'a)

[rapporté par les deux chaykh] ce qui signifie : « Les esclaves ont pour devoir d'adorer Allah et de ne rien Lui associer. » Les deux chaykh sont Al-Boukhariyy et Mouslim.

Q/R 2  Qu'est-ce qui fait que l'adoration est valable ?


L'adoration de Allah est valable de la part de celui qui croit en l'existence de Allah, et qui ne L'assimile à aucune créature. Allah ta^ala dit :

(Layça kamithlihi chay')

[sourat Ach-Choura / 11] ce qui signifie : « Rien n'est tel que Lui. ».

Le hadith :

(La fikrata fi r-Rabb)

ce qui signifie : « On n'imagine pas le Créateur ». Rapporté par Abou l-Qaçim Al-'Ansariyy. Par ailleurs, Al-Ghazaliyy a dit ce qui signifie : « L'adoration n'est valable qu'après avoir connu Celui Qui est adoré ».

Q/R 3 Pour quelle raison Allah a-t-Il envoyé les messagers ?


Allah a envoyé les messagers pour qu'ils enseignent aux gens ce qui est de leur intérêt dans leur religion et dans leur bas-monde et pour appeler les gens à adorer Allah et à ne rien Lui associer. Allah ta^ala dit :

(Faba^atha l-Lahou n-Nabiyyina moubach-chirina wa moundhirin)

[sourat Al-Baqarah / 213] ce qui signifie : « Allah a envoyé les prophètes annonciateurs de bonnes nouvelles et avertisseurs ».

Le hadith :

(Afdalou ma qoultou ana wa n-Nabiyyouna min qabli la 'ilaha il-la l-Lah)

[rapporté par Al-Boukhariyy] ce qui signifie : : « La meilleure parole que j'ai dite, moi et les prophètes qui m'ont précédé, c'est : (la 'ilaha 'il-la l-Lah) Il n'est de dieu que Allah. »

Q/R 4  Quelle est la signification du tawhid ?

Le tawhid c'est de faire l'absolue distinction entre Celui Qui n'a pas de début et ce qui est entré en existence, comme l'a dit l'Imam Al-Jounayd. Al-Qadim : c'est Celui Qui n'a pas de début à Son existence et al-mouhdath : ce qui est entré en existence c'est ce qui est créé. Allah ta^ala dit :

(Layça kamithlihi chay')

[sourat Ach-Choura / 11] ce qui signifie : « Rien n'est tel que Lui ».

Le hadith :

(Kana l-Lahou wa lam yakoun chay'oun ghayrouh)

[rapporté par Al-Boukhariyy et d’autres] ce qui signifie : « Allah est de toute éternité et rien d'autre que Lui n'est de toute éternité ». 

Q/R 5 Parle de l'existence de Allah.

Allah existe, il n'y a aucun doute au  sujet de Son existence. Il existe sans comment et sans endroit. Allah ta^ala dit :

(afi l-Lahi chakk)

[sourat Ibrahim / 10] ce qui signifie : « Il n'y a pas de doute au sujet de Allah ».

Le hadith rapporté par Mouslim :

(Allahoumma 'anta dh-Dhahirou falayça fawqaka chay'  wa 'anta l-Batinou falayça dounaka chay')

ce qui signifie : « Ô Allah, Tu es Adh-Dhahir, rien n'est donc au-dessus de Toi, et Tu es Al-Batin, rien n'est donc au-dessous de Toi. » Cela signifie que Allah existe sans endroit. Al-Hafidh Al-Bayhaqiyy a dit : « Celui Qui n'a rien au-dessus de Lui et rien en-dessous de Lui n'est donc pas dans un endroit ».

Q/R 6  Quelle est la signification de la parole de Allah :(wa houwa ma^akoum 'aynama kountoum) ?

Cela signifie que Allah englobe tout par Sa science. C'est ce qu'a dit Soufyan Ath-Thawriyy, Ach-Chafi^iyy, Ahmad, Malik et d'autres. Allah ta^ala dit :

(Wa 'anna l-Laha qad 'ahata bi-koulli chay'in ^ilma)

[sourat At-Talaq / 12] ce qui signifie : « Allah englobe toute chose par Sa science ».

Le hadith :

(Irba^ou ^ala 'anfouçikoum fa'innakoum la tad^ouna 'asamma wa la gha'iba wa 'innama tad^ouna sami^an qariba)

[rapporté par Al-Boukhariyy] ce qui signifie : « Ne vous efforcez pas de crier à haute voix, Celui Que vous invoquez n'est ni sourd ni ignorant ; Celui Que vous invoquez entend et sait tout. » C'est-à-dire que rien n'échappe à la science de Allah.

Q/R 7  Quel est le plus grave des péchés ?

Le plus grave des péchés est la mécréance. Parmi les différentes sortes de mécréance, il y a l'association (chirk). L'association signifie vouer l'adoration à autre que Allah. Allah ta^ala dit dans une 'ayah dans laquelle la parole est attribuée à Louqman :

(Ya bounayya la touchrik bi l-Lahi 'inna ch-chirka ladhoulmoun ^adhim)

[sourat Louqman / 13] ce qui signifie : « [Louqman dit :] Ô mon fils, n'attribue pas des associés à Allah car certes attribuer des associés à Allah est une grave injustice ».

Le hadith :

(sou'ila n-nabiyyou ^alayhi s-salam : 'ayyou dh-dhounoubi 'a^dham ; qala : 'an taj^ala li l-Lahi niddan wa houwa khalaqaka)

[rapporté par Al-Boukhariyy] ce qui signifie : « Le Prophète Mouhammad a été interrogé au sujet du plus grave des péchés, il a dit : C'est que tu attribues à Allah un semblable alors que c'est Lui Qui t'a créé ».

Q/R 8  Que signifie l'adoration ?


L'adoration, c'est l'extrême limite de la crainte et de la soumission comme l'a dit As-Soubkiyy. Allah ta^ala dit :

(La 'ilaha illa 'ana fa^boudoun)

[sourat Al-‘Anbiya' /  25] ce qui signifie : « Il n'est de dieu que Moi, adorez-Moi ».

Le hadith :

(haqqou l-Lahi ^ala l-^ibadi 'an ya^boudouhou wa la youchrikou bihi chay'a)

rapporté par les deux chaykh qui signifie : « Les esclaves ont pour devoir d'adorer Allah et de ne rien Lui associer ».

Q/R 9  Est-ce que le mot dou^a' peut avoir le sens de l'adoration ?

Oui, Allah ta^ala dit :

(Qoul 'innama 'ad^ou Rabbi wa la 'ouchrikou bihi 'ahada)

[sourat Al-Jinn / 20] ce qui signifie : "Dis : je n'adore que mon Seigneur et je ne Lui associe rien" et également la parole de Allah :

(fa la tad^ou ma^a l-Lahi 'ahada)

[sourat Al-Jinn / 18] ce qui signifie : "N'adorez rien avec Allah".

Le hadith:

(Ad-dou^a'ou houwa l-^ibadah)

[rapporté par Ibnou Hibban] ce qui signifie : « Le dou^a', c'est l'adoration ».

« Last Edit: 10, 26 by Muhammed »

Muhammed

  • Moderator
  • phpBB Alsunna Pioneer
  • *****
  • Posts: 79
    • Email
Re: Inédit Questions & Réponses
« Reply #2 on: 10, 26 »
Q/R 10  Est-ce que le mot dou^a' peut avoir un autre sens que l'adoration ?


Oui, Allah ta^ala dit :

(la taj^alou dou^a'a r-raçouli baynakoum kadou^a'i ba^dikoum ba^da)

[sourat An-Nour / 63] ce qui signifie : « Ne faites pas en sorte que votre appel du Messager soit comme vos appels les uns des autres ».

Q/R 11 Quel est le jugement de celui qui appelle un prophète ou un saint en leur absence ? Et quel est le jugement de demander au saint et au prophète  quelque chose qu'il n'est pas habituel de demander ?


Ceci est permis car le simple fait d'appeler ou de demander une chose inhabituelle ne constitue pas une adoration pour autre que Allah. Ce n'est pas le simple fait de dire : « Ô Jilaniyy » qui est une association à Allah. En effet, il a été confirmé que Bilal Ibnou l-Harith Al-Mouzaniyy était venu auprès de la tombe du Messager durant l'année de la sècheresse (ar-ramadah) au temps du califat de ^Oumar, et qu'il avait dit : « Ô Messager de Allah, demande la pluie pour ta communauté, ils risquent de périr ». Ceci a été rapporté par Al-Bayhaqiyy et d'autres. ^Oumar ne l'a pas renié à Bilal Ibnou l-Harith ni personne d'autre que ^Oumar, tous l'ont au contraire approuvé.

Allah ta^ala dit :

(wa law 'annahoum 'idh dhalamou 'anfouçahoum ja'ouka fastaghfarou l-Laha wa staghfara lahoumou r-raçoulou lawajadou l-Laha tawwaban rahima)

[sourat An-Niça' / 64] ce qui signifie : « Si, ayant été injustes envers eux-mêmes, ils venaient auprès de toi pour demander le pardon à Allah, et le Messager demandait le pardon pour eux, ils sauraient que Allah est Celui Qui accepte le repentir et Qui fait miséricorde ».

Le hadith, c'est la parole de Ibnou ^Oumar lorsqu'il a dit :

(ya Mouhammad)

ce qui signifie : « Ô Mouhammad » lorsque sa jambe s'était presque paralysée. Ceci est rapporté par Al-Boukhariyy dans son livre Al-'Adabou l-Moufrad.

Q/R 12  Explique la signification de al-istighathah et de al-isti^anah avec les preuves.


Al-istighathah, c'est la demande du secours en cas de difficulté et al-isti^anah, c'est la demande d'aide mais dans un sens plus général et plus global. Allah ta^ala dit :

(wa sta^inou bi s-sabri wa s-salah)

[sourat Al-Baqarah / 45] ce qui signifie : « Recherchez l'aide par la patience et la prière ».

Le hadith : le Messager de Allah sallAllahu ^alayhi wa sallam a dit :

(tadnou ch-chamsou min rou'ousi n-naci yawma l-lqiyamati fabaynama houm kadhalika 'idh istaghathou bi'adam)

[rapporté par Al-Boukhariyy] ce qui signifie : « Le soleil se rapprochera de la tête des gens au jour du Jugement. Tandis qu'ils seront ainsi, ils rechercheront le secours auprès de 'Adam ».

Il y a en cela une preuve que al-isti^anah, la demande d'aide à autre que Allah, est une chose qui est permise, en ayant seulement la croyance que nul ne porte nuisance ni profit en réalité si ce n'est Allah. 

Q/R 13  Parle du tawassoul par les prophètes.

Il est permis de faire le tawassoul par les prophètes selon l'unanimité. Le tawassoul, c'est demander à avoir un profit ou à repousser une nuisance par la mention du nom d'un prophète ou d'un saint par honneur pour celui par qui on fait le tawassoul, tout en croyant que c'est Allah qui crée le profit et la nuisance. Allah ta^ala dit :

(wabtaghou 'ilayhi l-wacilah)

[sourat Al-Ma'idah / 35] ce qui signifie : « Recherchez les causes pour l'agrément de Allah ».

Le hadith : le Messager a enseigné à l'homme aveugle de faire le tawassoul, d'invoquer Allah par le degré du Prophète. L'aveugle l'ayant fait, Allah a rendu la vue à cet aveugle. Ceci a été rapporté par At-Tabaraniyy qui a jugé sûr ce hadith.

Q/R 14  Parle du tawassoul par les saints.

 Il est permis de faire le tawassoul par les saints et on ne connaît personne qui ait contredit à ce sujet et qui fasse partie des gens de la vérité, que ce soit parmi les gens du Salaf ou du Khalaf.

Le hadith : ce qu'a rapporté Al-Boukhariyy que ^Oumar a fait le tawassoul par Al-^Abbas en disant :

اللهم إنا نتوسل إليك بعم نبينا فاسقنا، فيسقون

(Allahoumma inna natawassalou 'ilayka bi^ammi nabiyyika fa sqina qala fayousqawn)

« Ô Allah nous faisons le tawassoul à Toi par l'oncle de notre Prophète. Donne-nous la pluie ». C'est ainsi qu'ils ont eu la pluie.

Q/R 15  Explique le sens du hadith de la femme esclave (al-jariyah).

An-Nawawiyy dans son commentaire du hadith a dit : « La parole ('ayna l-Lah) est une interrogation au sujet du mérite (al-makanah) et non au sujet de l'endroit (al-makan) ». Elle signifie : Quelle glorification accordes-tu dans ton cœur pour Allah ? Et lorsqu'elle a répondu : (Fi s-sama'), cela veut dire qu'Il a un très grand mérite, c'est-à-dire que Allah mérite une très grande vénération. Il n'est pas permis de croire que le Messager a interrogé cette femme esclave au sujet de l'endroit. Il n'est pas permis non plus de croire que cette femme esclave a voulu dire qu'Il habite le ciel.

L'imam ^Aliyy a dit :

(la youqalou 'ayn liman 'ayyana l-'ayn)

[rapporté par Al-Qouchayriyy dans son livre Ar-Riçalatou l-Qouchayriyyah] ce qui signifie : « On ne dit pas où pour Celui Qui a créé les où ». Et Abou Hanifah a dit dans le livre Al-Fiqhou l-'Absat : « Il existe alors qu'Il n'y avait pas d'endroit, Il existe alors qu'il n'y avait ni où ni créatures et Il est Celui Qui est le Créateur de toute chose ».

Allah ta^ala dit :

(laysa kamithlihi chay')

[sourat Ach-Choura / 11] ce qui signifie : « Rien n'est tel que Lui ».

Le hadith rapporté par Al-Boukhariyy :

(kana l-Lahou wa lam yakoun chay'oun ghayrouh)

ce qui signifie : « Allah est de toute éternité et rien d'autre que Lui n'est de toute éternité ».


Muhammed

  • Moderator
  • phpBB Alsunna Pioneer
  • *****
  • Posts: 79
    • Email
Re: Inédit Questions & Réponses
« Reply #3 on: 10, 26 »
Q/R 16  Le jugement de celui qui insulte Allah c'est qu'il est mécréant. Montre cela avec les preuves.

Le Qadi ^Iyad a rapporté l'Unanimité que celui qui insulte Allah est jugé mécréant même s'il était en colère, même s'il plaisantait, même s'il n'acceptait pas la mécréance dans son cœur. Allah ta^ala dit :

(wala'in sa'altahoum layaqoulounna 'innama kounna nakhoudou wa nal^ab qoul 'abi l-Lahi wa 'ayatihi wa raçoulihi kountoum tastahzi'oun  la ta^tadhirou  qad kafartoum ba^da 'imanikoum)

[sourat At-Tawbah / 65-66] ce qui signifie : « Si tu leur avais posé la question, ils auraient répondu : « Nous ne faisions que discuter et jouer ». Dis : Est-ce de Allah, de Ses 'ayah, de Son messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas, vous êtes devenus mécréants après avoir été croyants ».

Le hadith :

('inna l-^abda layatakallamou bi l-kalimati, la yara biha ba' san, yahwi biha fi n-nari sab^ina kharifa)

[rapporté par At-Tirmidhiyy] ce qui signifie : « Certes il arrive à l'esclave de Allah de prononcer un mot dans lequel il ne voit aucun mal et à cause duquel il chutera en enfer d'une distance de soixante-dix automnes ».

Q/R 17  Quelle est la preuve qu'il est permis de visiter les tombes aussi bien pour les hommes que pour les femmes ?

Le hadith :

(zourou l-qouboura fa'innaha toudhakkiroukoum bi l-'akhirah)

[rapporté par Al-Bayhaqiyy] ce qui signifie : « Visitez les tombes, car elles vous rappellent l'au-delà ».

Q/R 18  Comment a lieu l'entrée en Islam ?


Par la prononciation des deux témoignages avec l'intention d'entrer en Islam et non pas par la parole ('astaghfirou l-Lah) « Je demande à ce que Allah me pardonne ». Quant à la parole de Allah ta^ala :

(faqoultou staghfirou rabbakoum)

[sourat Nouh / 10], elle signifie que Nouh a demandé à son peuple d'entrer en Islam en croyant en Allah et en Son prophète Nouh afin que Allah leur pardonne.

Le hadith :

('oumirtou 'an 'ouqatila n-naça hatta yach-hadou 'an la 'ilaha 'il-la l-Lah wa 'anni raçoulou l-Lah)

[rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim] ce qui signifie : « J'ai été ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils témoignent qu'il n'est de dieu que Allah et que je suis l'envoyé de Allah. ». 

Q/R 19  Montre le jugement de faire l'éloge du Messager de Allah.

Cela est permis selon l'Unanimité. Allah ta^ala dit :

(wa'innaka la^ala khoulouqin ^adhim)

[sourat Al-Qalam / 4] ce qui signifie : « Tu as certes un comportement d'excellence ».

Allah ta^ala dit :

(wa ^azzarouhou wa nasarouh)

[sourat Al-‘A^raf / 157] ce qui signifie : « Ceux ont fait son éloge, l'ont glorifié et l'ont appuyé pour lui donner la victoire…ce sont eux les gagnants».

Le hadith : certaines femmes ont fait l'éloge du Prophète en disant devant le Prophète :

(ya habbadha Mouhammadoun min jari)

[rapporté par At-Tabaraniyy] ce qui signifie : « Ah quel bon voisin que Mouhammad ». Il a été confirmé aussi que plus d'un compagnon du Prophète faisait son éloge, comme les éloges du poète Hassan Ibnou Thabit et d'autres. Le Messager ne l'a pas renié, il l'a au contraire approuvé.


Muhammed

  • Moderator
  • phpBB Alsunna Pioneer
  • *****
  • Posts: 79
    • Email
Re: Inédit Questions & Réponses
« Reply #4 on: 10, 26 »
Q/R 20  Parle du supplice de la tombe.

Il est un devoir de croire au supplice de la tombe qui est confirmé selon l'Unanimité, celui qui le renie devient mécréant. Allah ta^ala dit :

(an-narou you^radouna ^alayha ghoudouwwan wa ^achiyya wa yawma taqoumou s-sa^atou 'adkhilou 'ala fir^awna 'achadda l-^adhab)

[sourat Ghafir / 46] ce qui signifie : « Au feu ils seront exposés en début et en fin de journée, et au Jour du Jugement faites entrer Pharaon et ceux qui l'ont suivi dans la mécréance au pire des châtiments ».

Le hadith :

('ista^idhou bi l-Lahi min ^adhabi l-qabr)

[rapporté Al-Boukhariyy] ce qui signifie : « Demandez la protection par Allah contre le supplice de la tombe ».

Q/R 21  Quelle est la première des créatures ?


La première des créatures, c'est l'eau.

Allah ta^ala dit :

(wa ja^alna mina l-ma'i koulla chay'in hayy)

[sourat Al-‘Anbiya' / 30] ce qui signifie : « Nous avons fait à partir de l'eau toute créature vivante. ».

Le hadith :

(koullou chay'in khouliqa mina l-ma')

[rapporté par Ibnou Hibban ] ce qui signifie : « Toute chose a été créée à partir de l'eau. »

Q/R 22  Parle des différentes sortes d'innovation et donne la preuve qu'il y a bien une bonne innovation.

Al-bid^ah selon la langue c'est tout ce qui a été innové sans chose semblable qui l'ait précédée. Du point de vue de la Loi, al-bid^ah, l'innovation, se partage en innovation de bonne guidée (bid^atou houda) et en innovation d'égarement (bid^atou dalalah).

Allah ta^ala dit :

(wa rahbaniyyatan ibtada^ouha ma katabnaha ^alayhim 'illa btigha'a ridwani l-Lah)

[sourat Al-Hadid / 27] ce qui signifie : « Un monachisme qu'ils ont innové que Nous ne leur avions pas prescrit, ils ne l'ont fait que par recherche de l'agrément de Allah ». Allah a donc fait l'éloge des gens qui ont suivi ^Iça et qui étaient musulmans, parce qu'ils s'étaient abstenus des désirs, chose qui ne leur avait pas été rendue obligatoire, et ce par recherche de l'agrément de Allah.

Le hadith:

(man sanna fi l-'islami sounnatan haçanah falahou 'ajrouha wa 'ajrou man ^amila biha min ba^dih)

[rapporté par Mouslim] ce qui signifie : « Celui qui instaure dans l'Islam une bonne tradition en aura la récompense et la récompense de ceux qui œuvreront avec après lui ». Les compagnons et ceux qui sont venus après eux ont innové de nombreuses bonnes choses dans la religion, choses que la communauté a accueillies avec acceptation.

Q/R 23  Parle de la pratique de la magie.

Pratiquer la magie est interdit.

Allah ta^ala dit :

(wa ma kafara Soulaymanou wa lakinna ch-chayatina kafarou ; you^allimouna n-naça s-sihra)

[sourat Al-Baqarah / 102] ce qui signifie : « Soulayman n'a jamais été mécréant, ce sont les chaytan qui ont mécru, ils enseignaient aux gens la magie ».

La preuve, à partir du hadith, c'est ce qu'a rapporté Mouslim :

('ijtanibou s-sab^a l-moubiqat)

ce qui signifie : « Evitez les sept péchés qui mènent à la perte ». On demanda alors : « Mais quels sont donc ces péchés, ô Messager de Allah. » Il a répondu :

(ach-chirkou bi l-Lahi wa s-sihr ...)

ce qui signifie : « Attribuer des associés à Allah, la magie, … » jusqu'à la fin du hadith.   

Q/R 24  Quelle est la preuve que celui qui jette une feuille sur laquelle il y a le nom de Allah dans les ordures avec l'intention du rabaissement, devient mécréant ?


Il n'est pas permis de jeter une feuille sur laquelle il y a le nom de Allah dans les ordures. Celui qui le fait par rabaissement devient mécréant. Allah dit :

(qoul 'abi l-Lahi wa 'ayatihi wa raçoulihi kountoum tastahzi'oun ; la ta^tadhirou qad kafartoum ba^da 'imanikoum)

[sourat At-Tawbah / 65-66] ce qui signifie : « Est-ce de Allah, de Ses 'ayah ou de Ses messagers que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas, vous êtes devenus mécréants après avoir été croyants » et Ibnou ^Abidin a dit : « Devient mécréant celui qui jette le Mous-haf (le livre du Qour'an) dans les ordures même s'il ne visait pas le rabaissement. En effet son acte indique un rabaissement ».


Muhammed

  • Moderator
  • phpBB Alsunna Pioneer
  • *****
  • Posts: 79
    • Email
Re: Inédit Questions & Réponses
« Reply #5 on: 10, 26 »
Q/R 25  Quel est le jugement de an-nadhr, le vœu ?


Il est permis de faire le vœu de faire quelque chose agréée par Allah. Il est alors un devoir de tenir ce vœu. Toutefois, il n'est pas permis de faire un vœu pour ce qui est interdit et ce n'est pas un devoir de le tenir.

Allah ta^ala dit :

(youfouna bi n-nadhr)

[sourat Al-' Inçan / 7] ce qui signifie : « Ils tiennent les vœux ».

Le hadith :

(man nadhara 'an youti^a l-Laha fa l-youti^hou wa man nadhara 'an ya^siyahou fala ya^sihi)

[rapporté par Al-Boukhariyy] ce qui signifie : « Celui qui fait le vœu d'accomplir une obéissance à Allah, qu'il Lui obéisse. Celui qui fait le vœu d'accomplir une désobéissance à Allah, qu'il ne Lui désobéisse pas ».

Q/R 26  Quelle est la preuve que la voix de la femme n'est pas une intimité (^awrah) et n'est pas quelque chose qu'elle doit dissimuler ?

Allah dit :

(wa qoulna qawlan ma^roufa)

[sourat Al-'Ahzab / 32] ce qui signifie : « Vous, femmes, dites des paroles de bien ».

Le hadith :

(qala l-'ahnafou bnou qays sami^tou l-haditha min fi 'Abi Bakrin wa ^Oumara wa ^Outhmana wa ^Aliyy ; fama sami^touhou kama sami^touhou min fi ^A'ichah)

[rapporté par Al-Hakim dans Al-Moustadrak] ce qui signifie : "Al-'Ahnaf Ibnou Qays avait dit : « J'ai pu entendre le hadith de la bouche de Abou Bakr, de celle de ^Oumar, de ^Outhman et de ^Aliyy mais je ne l'ai pas entendu comme je l'ai entendu de la bouche de ^A'ichah »". 

Q/R 27  Parle de l'attribut de Allah ta^ala, la parole.

Allah parle mais pas comme nous parlons. Sa parole n'a pas de lettres ni de voix ni de langue.

Allah dit :

(wa kallama l-Lahou Mouça taklima)

[sourat An-Niça' / 164] ce qui signifie : « Allah a parlé à Mouça assurément ».

L'Imam Abou Hanifah a dit :

« Allah parle mais pas comme nous parlons. Nous, nous parlons à l'aide d'organes, de lettres et à partir de points de prononciation. Allah parle sans organe, sans que ce soit à partir de points de prononciation. » Ceci est dans son livre Al-Fiqhou l-'Absat.

Q/R 28  Quelle est la signification de la parole de Allah ta^ala : (Ar-Rahmanou ^ala l-^archi stawa) ?

L’Imam Malik a dit : ('istawa kama wasafa nafsah wa la youqalou ^anhou kayf wa kayf ^anhou marfou^) « 'istawa comme Allah nous l'a appris mais on ne dit pas comment, car le comment, Allah en est exempt ». Le comment fait partie des attributs des créatures. Parmi les attributs des créatures il y a la position assise, l'établissement et l'endroit. Al-Qouchayriyy a dit : « 'Istawa signifie que Allah préserve, domine et qu'Il maintient en existence ». Il n'est pas permis de croire que Allah est assis au-dessus du Trône car il s'agit de la croyance des mécréants des fils de 'Isra'il et il y a en cela un démenti de Sa parole ta^ala :

(fala tadribou li l-Lahi l-'amthal)

[sourat An-Nahl / 74] ce qui signifie : « N'attribuez pas des équivalents à Allah ».

Allah ta^ala dit :

(wa barazou li l-Lahi l-Wahidi l-Qahhar)

[sourat 'Ibrahim / 48] ce qui signifie : « …Allah est Unique et Il est Celui Qui domine ».

Le hadith : l'Imam ^Aliyy a dit :

[rapporté par Abou Mansour Al-Baghdadiyy] ce qui signifie : « Allah a créé le Trône comme manifestation de Sa toute-puissance et Il ne l'a pas pris comme endroit pour Lui-même ».

Q/R 29  Parle de la destinée.

Toute chose qui a lieu dans ce bas-monde, que ce soit du bien ou du mal, que ce soit un acte d'obéissance ou de désobéissance, que ce soit une foi ou une mécréance, a lieu par la prédestination de Allah, par Sa volonté et selon Sa science. Le bien, la foi et l'obéissance sont par Sa prédestination, par Son amour – Sa volonté de récompenser – et par Son agrément. Quant au mal, à la désobéissance et à la mécréance, ils ont lieu par la prédestination de Allah et non par Son amour et Son agrément. On ne qualifie pas la prédestination de Allah – Son attribut – par le fait d'être mauvaise.

Allah ta^ala dit :

(inna koulla chay'in khalaqnahou biqadar)

[sourat Al-Qamar / 49] ce qui signifie : « Nous avons certes créé toute chose selon une destinée ».

Le hadith :

(koullou chay'in biqadar hatta l-^ajzou wa l-kays)

[rapporté par Mouslim] ce qui signifie : « Toute chose est selon une destinée, même la faiblesse et la perspicacité ».