Author Topic: Fausses idées concernant le jeûne  (Read 5203 times)

Muhammed

  • Moderator
  • phpBB Alsunna Pioneer
  • *****
  • Posts: 79
    • Email
Certaines idées ou croyances infondées et fausses se sont malheureusement répandues dans le monde musulman. Or, la science de l’Islam est une science qui se prend auprès de personnes véridiques, c'est-à-dire auprès de personnes dont la science repose sur les Lois tirées du hadith et du Qour’an. Voici la première partie d’une série de questions réponses visant à clarifier certaines fausses idées concernant le jeûne.

Ce qui annule le jeûne

Est-il permis de manger la nuit après avoir mis l’intention de jeûner ?

Il n’y a aucun fondement religieux à la croyance qu’il ne serait pas permis de manger la nuit après avoir mis l’intention de jeûner. Le jugement réel est que celui qui, après le coucher du soleil, met l’intention de jeûner le jour qui suit, il lui est permis jusqu’à l’aube de manger, de boire et d’avoir des rapports avec sa femme.

Si une personne dort toute la journée, est-ce que son jeûne reste valable ?

Il n’y a aucun fondement religieux à la croyance que le jeûne de celui qui dort toute la journée ne serait pas valable. Le jugement correct est que celui qui a mis l’intention de jeûner puis s’est endormi avant l’aube, son jeûne est valable même s’il ne se réveille qu’après le coucher du soleil. Cependant, la personne qui agit ainsi rate une grande occasion de gagner des récompenses.

Est-ce qu’une personne qui jeûne peut respirer le parfum des roses ?

Il est sans fondement religieux de prétendre que respirer le parfum des roses rompt le jeûne. Le jugement est que d’une façon générale humer les roses ou autres ayant de bonnes ou mauvaises odeurs ne rompt pas le jeûne tant qu’aucune substance ne s’en détache et pénètre dans le corps.

Si une personne jeûne et qu’elle avale sa salive, est-ce que son jeûne est rompu ?

Il est sans fondement religieux d’affirmer que le fait d’avaler sa propre salive rompt le jeûne. Le jugement est qu’avaler sa propre salive ne rompt pas le jeûne tant que cette salive n’a pas été mélangée à une autre substance. De plus cette fausse idée entraîne une difficulté énorme pour le jeûneur puisqu’il ne peut s’empêcher d’avaler sa salive qu’au prix d’énormes efforts. C’est pourtant à cause de telles aberrations dues à l’ignorance de la science de la religion, que certaines personnes, par crainte de rompre leur jeûne, crachent tout au long de la journée !

Est-ce qu’une personne qui jeûne peut prendre une douche ou nager pour se rafraîchir ?

Il est sans fondement religieux de déclarer que le fait de prendre une douche ou nager durant le jeûne est illicite si c’est pour se rafraîchir. Le jugement est que prendre une douche ou nager durant le jeûne même pour se rafraîchir n’est pas illicite et n’altère pas le jeûne tant qu’on ne fait pas rentrer volontairement l’eau dans son corps par un orifice ouvert (tel que la bouche, le nez ou autres).

Les péchés durant Ramadan

Est-ce que la médisance rompt le jeûne ?

Il est absolument faux de prétendre que la médisance romprait le jeûne. Le jugement juste est que la médisance est certes un péché mais ne rompt pas le jeûne. L’Imam Ahmad Ibnou Hanbal a dit : « Si la médisance rompait le jeûne alors aucun jeûne ne serait valable. » Il est certain que l’Imam Ahmad qui était un saint ne médisait pas mais il a dit ceci dans le sens qu’en général les gens ne se préservent pas de ce péché.

Est-ce que le jeûne d’une personne qui ne fait pas la prière est valable ?

Il est absolument faux et sans fondement religieux de prétendre que le jeûne de celui qui ne fait pas la prière ne serait pas valable ou que le jeûneur qui ne fait pas la prière serait comme un berger sans bâton. En réalité, ces paroles contredisent la religion. Le jeûne est valable tant que le jeûneur s’est préservé de ce qui rompt le jeûne comme manger, boire, avoir des rapports ou sortir de l’Islam. Celui qui ne prie pas se charge tous les jours de 5 grands péchés mais ceci ne rompt pas son jeûne.

Le Prophète sallAllahu ^alayhi wa sallam a-t-il réellement dit : « Cinq choses entraînent la rupture du jeûne : le regard illicite, le mensonge, la médisance, semer la discorde et le baiser » ?

Il n’y a aucun fondement religieux à ce qui est présenté comme hadith : « Cinq choses entraînent la rupture du jeûne : le regard illicite, le mensonge, la médisance, semer la discorde et le baiser. » Le jugement est que ce soi-disant hadith est un mensonge sur le Prophète sallAllahu ^alayhi wa sallam. Il est vrai que certains actes ou paroles font perdre les récompenses du jeûne comme le fait de semer la discorde (rapporter les paroles entre deux personnes pour les séparer) mais ils n’invalident pas le jeûne. En fait, à part la mécréance, les paroles n’invalident pas le jeûne.